Un géant !

Lausannevirus est un virus géant découvert en 2011 par les chercheurs de l’Institut de Microbiologie de l’Université de Lausanne dans un échantillon d’eau provenant de la rivière « La Seine » à Paris.

Alors que les virus sont généralement 1000 fois plus petits que les bactéries, les virus géants, qui ont tous été découverts ces 15 dernières années, peuvent être plus gros que les bactéries

 

Lausannevirus peut se multiplier très rapidement à l’intérieur des amibes1 présentes dans l’eau. En moins de 24 heures, il peut les détruire complètement et produire des millions de nouveaux virus.

Jusqu’ici pas de maladie reportée

Aujourd’hui, nous ne savons pas si ce virus peut causer des maladies chez l’homme. Même si des personnes qui ont été à son contact ont développé des anticorps2 contre ce microbe, aucun cas de maladie provoquée par ce virus géant n’a été reporté.

 

La recherche sur les nouveaux microbes est souvent longue et ce n’est que plusieurs années après la découverte d’une nouvelle espèce de virus ou de bactéries, que l’on parvient véritablement à établir le rôle qu’elle joue dans telle ou telle maladie.

Il est probable que le Lausannevirus soit simplement un microbe de notre environnement et qu’il ne cause aucune maladie.

 

 

Amibe1 = Petit organisme vivant, constitué d’une seule cellule capable de se déplacer et que l’on trouve naturellement dans notre environnement, en particulier dans l’eau ou les zones humides. Certaines bactéries et certains virus peuvent se multiplier dans les amibes et elles sont donc un réservoir de ces microbes.

Anticorps2 = Molécules produites par un type particulier de globules blancs suite à une infection ou à une vaccination. Ils reconnaissent les substances étrangères à l’organisme et contribuent à nous en protéger.