Un nom qui en dit déjà long

Le virus de l’encéphalite1 à tiques est, comme son nom l’indique, un virus transmis par les tiques. On l’appelle aussi le virus TBE car en anglais l’encéphalite à tiques se dit « Tick-Borne Encephalitis ». On le nomme aussi virus de la méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE) ou FSME en allemand (Frühsommer Meningoenzephalitis) car il se manifeste surtout au début de l’été.

 

Le virus TBE est transmis par la tique Ixodes ricinus, très présente en Suisse. Le virus TBE est beaucoup plus rare que Borrelia burgdorferi. Il n’est observé que dans des zones bien délimitées des régions forestières où 0.5 à 3% des tiques sont infectées. A ce jour, on n’a pas observé de tiques porteuses du virus TBE au-dessus de 1000 mètres d’altitude.

Une maladie de gravité variable

Le virus TBE provoque une maladie qui peut comporter deux phases. Durant la première phase (1 à 2 semaines après la piqure de tique), il n’y a aucun symptôme ou des symptômes grippaux (fièvre, fatigue, maux de tête). Pour la plupart des personnes infectées, la maladie s’arrête là.

 

Mais, chez environ 10% des personnes atteintes, la maladie entre dans une deuxième phase et des symptômes neurologiques (maux de tête, sensibilité excessive à la lumière, vertiges, troubles de la concentration et de la marche) apparaissent. Ceux-ci peuvent persister des semaines, voire des mois. La mortalité est de 1% et il n’existe aucun traitement spécifique. Chez les jeunes enfants en revanche, la maladie est presque toujours bénigne.

Le risque d’une maladie grave après une morsure de tique infectée avec le virus TBE existe mais il est rare. En Suisse, on recense environ 150 à 200 cas d’encéphalite à tiques par an (chiffre OFSP 2017). Après une piqure de tique survenue dans une zone à risque, 1 personne sur 1000 à 5000 développera une méningo-encéphalite2 avec des symptômes neurologiques.

Pas d’antibiotique, mais un vaccin

Comme l’encéphalite à tiques est causée par un virus, on ne peut pas la soigner avec des antibiotiques3. Heureusement, il existe un vaccin sûr et très efficace. Il est recommandé par l’office fédéral de la santé publique dès l’âge de 6 ans à toutes les personnes qui vivent ou séjournent même temporairement dans les zones à risques et à toutes celles qui travaillent en forêt (bûcherons, gardes-forestiers).

 

Encéphalite1 = inflammation aigue du cerveau, généralement causée par un virus.

Méningo-encéphalite2= inflammation simultanée du cerveau et des méninges, qui sont les membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière

Antibiotique3= médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.