Le virus Lassa est un des nombreux virus qui peuvent causer des fièvres hémorragiques1. Il a été isolé pour la première fois en 1969 à Lassa, au Nigéria et se rencontre essentiellement en Afrique de l’Ouest où il est endémique2 dans plusieurs régions.

 

Transmis par un rongeur

Un rongeur africain, appelé « rat à mamelles multiples » (Mastomys natalensis) qui vit à proximité ou à l’intérieur des habitations, constitue le réservoir de ce virus. Il le propage aux hommes par son urine et ses excréments lorsqu’ils sont en contact avec de la nourriture. Contrairement au virus Ebola, autre microbe responsable de graves fièvres hémorragiques, le virus Lassa ne se transmet que rarement de personne à personne.

Une maladie de gravité variable

Le virus Lassa passe inaperçu chez 80% des personnes infectées, ne provoquant aucun symptôme. Pour les 20% restantes, il peut être extrêmement dangereux et provoquer une fièvre hémorragique foudroyante. La maladie commence après 6 à 21 jours d’incubation, avec des symptômes comparables à ceux d’autres maladies tropicales comme le paludisme par exemple.
Forte fièvre, maux de tête, vomissements et douleurs musculaires sont observées. Parfois, la maladie s’aggrave provoquant des saignements de la bouche, du nez ou de l’estomac qui peuvent conduire au coma et à la mort.
La fièvre de Lassa est extrêmement grave pour les femmes enceintes, surtout en fin de grossesse. La mortalité est alors de plus de 80% pour les femmes et de 100% pour les bébés.
Malheureusement, il n’existe pas de traitement efficace pour cette maladie. On ne peut que tenter de soulager les symptômes des malades. Étant causée par un virus, les antibiotiques3 sont inefficaces.

Un vaccin?

À ce jour, aucun vaccin ne protège contre la fièvre de Lassa mais des vaccins prometteurs sont à l’étude. La prévention repose sur une bonne hygiène et des mesures pour éviter que les rongeurs ne pénètrent dans les habitations.

Hémorragique1 = qui s’accompagne d’un important saignement causé par la rupture d’un vaisseau sanguin.

Endémique2 = se dit d’une maladie dont la présence est constante dans une zone géographique délimitée.

Antibiotique3 = médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.