Des cousins solitaires

Taenia solium et son cousin Taenia saginata sont plus connus sous le nom de vers solitaires. Ce sont des vers plats et segmentés qui vivent dans nos intestins, se nourrissent de ce que nous mangeons et peuvent mesurer plusieurs mètres de long. Ils ont un hôte intermédiaire1, le porc pour Taenia solium et le bœuf pour Taenia saginata, et un hôte définitif2, l’homme.

Taenia solium se trouve sous la forme de larves, les cysticerques, dans les muscles des porcs et nous l’ingérons en mangeant de la viande insuffisamment cuite. Pour l’éviter, cuisez toujours à cœur la viande de porc et ne consommez pas cru le lard à cuire!

Les vers solitaires sont des parasites3 et ils passent souvent inaperçus. Parfois ils provoquent des douleurs abdominales, des nausées et une perte de poids. Contrairement aux autres vers intestinaux, comme les oxyures4 et les ascaris5 qui sont des vers ronds, les vers plats ne sont pas éliminés par les vermifuges classiques. On s’en débarrasse avec des médicaments antiparasitaires spécifiques.

Élevages de porc sous surveillance

Taenia solium est rare en Europe car les élevages porcins sont bien surveillés par les services vétérinaires. En revanche, il est plus fréquent dans certains pays en développement, surtout lorsque la proximité des humains avec les porcs est grande et l’hygiène précaire. La contamination se fait alors par les excréments des animaux qui contiennent des œufs. Il arrive que les larves de Taenia solium colonisent le cerveau ou l’œil. Elles causent alors une maladie grave, la cysticercose6.

Et chez les poissons ?

Dans les échantillons analysés au CHUV à Lausanne, on observe fréquemment un troisième vers plat, Diphyllobothrium latum. Il se trouve dans les poissons puis est transmis à l’homme lors de la consommation de produits crus ou insuffisamment cuits comme les sushis ou le tartare de saumon.

Hôte intermédiaire1 = organisme hébergeant un parasite et chez lequel ce dernier passe d’un stade de développement à un autre.

Hôte définitif2 = organisme hébergeant un parasite et chez lequel il atteint sa maturité et se reproduit.

Parasite3 = organisme animal ou végétal qui vit aux dépens de son hôte.

Oxyures4 = petits vers intestinaux de couleur blanche, mesurant quelques millimètres. Ils sont très fréquents chez les enfants et leur entourage. Le soir et la nuit, les femelles déposent leurs œufs autour de l’anus en produisant une substance irritante qui démange. En grattant, les œufs se retrouvent sous les ongles et sont ensuite disséminés. Les oxyures sont sans danger et faciles à éliminer.

Ascaris5 = vers intestinaux qui peuvent causer des ballonnements et des douleurs abdominales. Leur taille et leur aspect cylindrique les font ressembler aux vers de terres (lombrics) d’où leur nom d’ascaris lombricoïdes.

Cysticercose6 = maladie provoquée par des cysticerques, les larves du ténia du porc. La maladie est bénigne lorsque les larves se logent dans les muscles et les tissus sous-cutanés. Mais des complications graves peuvent survenir lorsque les larves se localisent dans l’œil ou le cerveau.