La bactérie Salmonella enterica est présente chez de nombreux animaux, comme les volailles, les porcs, les bovins et les reptiles, qu’elle ne rend pas malades.

Elle se transmet à l’homme par la consommation d’aliments contaminés, le plus souvent des œufs, de la viande ou du lait. Elle peut aussi être transmise en buvant de l’eau souillée avec des excréments animaux.

La cuisson la détruit efficacement et sa prolifération est évitée si les produits sont conservés au réfrigérateur.

Les œufs crus, un risque accru!

Tous les mets préparés avec des œufs crus représentent un risque d’infection par Salmonella enterica.

C’est pourquoi, utilisez toujours des œufs frais pour préparer vos mayonnaises, mousses au chocolat, tiramisus et autres desserts et gardez-les au réfrigérateur si vous ne les mangez pas immédiatement.
Si vous gobez des œufs crus, veillez à ce qu’ils soient de toute première fraîcheur !

Salmonella enterica provoque des diarrhées accompagnées de fièvre, de maux de ventre, de vomissements et de nausées. La salmonellose n’est pas une maladie très grave : en général, les personnes atteintes guérissent spontanément. Le traitement par des antibiotiques1 n’est pas nécessaire dans la plupart des cas.
En Suisse, on dénombre chaque année 1’200 à 1’500 cas confirmés de salmonellose (chiffre OFSP 2017), ce qui en fait la deuxième cause de gastro-entérite2 due à une bactérie, après Campylobacter jejuni.

Attention à la déshydratation

Si les diarrhées sont importantes, le malade peut perdre rapidement beaucoup d’eau et risquer la déshydratation. C’est un risque important surtout pour les petits enfants et les personnes âgées. La priorité est donc d’assurer à l’organisme un apport suffisant de liquide et de sels minéraux. On trouve d’ailleurs en pharmacie des solutions de réhydratation prévues pour cet usage.

Antibiotique1 = médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.

Gastro-entérite2 = infection du système digestif touchant à la fois l’estomac (du grec « gaster » ) et les intestins (du grec « enteron »). Il existe des gastro-entérites virales (dues par exemple à des entérovirus), aussi appelées « grippes intestinales » et des gastro-entérites causées par des bactéries (par exemple Campylobacter jejuni).