Une famille peu fréquentable

La bactérie Chlamydia psittaci fait partie de la famille des chlamydia1. Toutes les bactéries de cette famille sont strictement intracellulaires2. Deux autres membres de cette famille sont assez connus, ce sont Chlamydia pneumoniae, qui provoque des pneumonies et surtout Chlamydia trachomatis qui cause une infection sexuellement transmise ou, dans certains pays, une infection de la cornée, appelée trachome3.

 

Les oiseaux en cause

Cette bactérie est transmise aux hommes par les oiseaux, surtout les perruches et les perroquets mais aussi les pigeons, les moineaux et les volailles d’élevage comme les dindes ou les canards.
Les oiseaux infectés ne présentent aucun symptôme pendant plusieurs mois. Ils excrètent pourtant la bactérie dans leurs fientes ou leurs sécrétions nasales et l’homme est infecté par les voies respiratoires.

 

En 1879, sept membres d’une famille près de Zürich avaient soudainement souffert de graves pneumonies. Or cette riche famille venait de faire l’acquisition d’un perroquet d’outre-mer. Un médecin suisse établit alors une relation entre l’oiseau et la maladie chez les humains. A cette époque, il ne put pas déterminer quelle bactérie était en cause. On ne put identifier Chlamydia psittaci qu’en 1929, lors d’une grande épidémie apparue dans un élevage d’oiseaux qui causa plus de 300 décès en Europe.

 

 

Cette bactérie peut aussi se transmettre lors de morsure par un oiseau infecté, de contacts bouche à bec ou de manipulations des plumes. Il n’y a pas de transmission d’homme à homme, c’est-à-dire qu’une personne infectée ne peut pas transmettre la bactérie à son entourage.

Une maladie à gravité variable

La maladie causée par Chlamydia psittaci s’appelle la psittacose. C’est le plus souvent une simple infection avec de la fièvre et des symptômes ressemblant à ceux de la grippe. Parfois elle évolue vers une grave pneumonie qui peut être fatale si elle n’est pas traitée.
Heureusement, les antibiotiques4 permettent de soigner efficacement cette infection.
La psittacose est rare car la plupart des oiseaux ne sont pas infectés et car on la confond souvent avec une simple grippe.

 

 

Chlamydia1 =Les chlamydia sont des bactéries dont il existe plusieurs espèces et qui peuvent provoquer diverses maladies. Une de ces bactéries, Chlamydia trachomatis est responsable d’une infection sexuellement transmise (IST) assez fréquente touchant environ 5% des personnes sexuellement actives en Europe. L’infection passe d’autant plus inaperçue qu’elle est souvent sans symptômes. Mais elle est contagieuse et peut causer une stérilité et des fausses-couches chez les femmes qui en souffrent.

Intracellulaire2 = se dit d’une bactérie qui pour survivre et se multiplier doit se trouver à l’intérieur d’une cellule. Il existe des bactéries intracellulaires strictes, qui ne peuvent pas se multiplier en dehors d’une cellule et des bactéries intracellulaires facultatives qui peuvent proliférer aussi en l’absence d’une cellule-hôte. Les bactéries intracellulaires strictes sont difficiles à faire pousser en laboratoire et pour cette raison ne sont souvent pas détectées avec les techniques de culture utilisées habituellement pour le diagnostic. 

Trachome3 = infection de l’œil touchant au départ la paupière mais provoquant avec le temps des lésions de la cornée qui peuvent conduire à la cécité. Le trachome, surtout présent en Afrique subsaharienne, peut être transmis par les mouches. Il s’agit de la cause la plus fréquente de cécité d’origine infectieuse.

Antibiotique4 = médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.