Anaplasma phagocytophilum est une bactérie intracellulaire1. Elle fait partie de la même famille que les rickettsies dont nous avons déjà parlé.

 

Les tiques en cause

Cette bactérie est transmise par la tique du mouton (Ixodes ricinus), très présente en Suisse.

Les chercheurs de l’Institut de Microbiologie de Lausanne, en collaboration avec le Centre National de Référence pour les maladies transmises par les Tiques, ont examiné environ 63’000 tiques collectées en 172 endroits différents de Suisse et ont observé qu’environ 2% d’entre elles sont infectées avec Anaplasma phagocytophilum.

 

La maladie provoquée par cette bactérie s’appelle anaplasmose.
Elle peut causer de la fièvre, des maux de tête et aussi une diminution du nombre de globules blancs2 et de plaquettes3 dans le sang.
Une étude effectuée en Suisse en 2003 a montré que 10% des personnes qui ont de la fièvre après une piqure de tique ont des anticorps4 contre Anaplasma phagocytophilum. Ceci indique qu’ils ont été en contact avec cette bactérie.

 

Pourtant Anaplasma phagocytophilum est encore rarement suspectée par les médecins comme la cause de la fièvre qui suit une piqûre de tique.

L’anaplasmose est généralement une maladie bénigne qui guérit spontanément en moins d’un mois.
Cependant, chez les personnes dont les défenses immunitaires5 sont affaiblies (jeunes enfants, femmes enceintes, greffés ou malades sous chimiothérapie anticancéreuse), elle peut nécessiter la prise d’antibiotiques6.

 

 

Intracellulaire1 = se dit d’une bactérie qui pour survivre et se multiplier doit se trouver à l’intérieur d’une cellule. Il existe des bactéries intracellulaires strictes, qui ne peuvent pas se multiplier en dehors d’une cellule et des bactéries intracellulaires facultatives qui peuvent proliférer aussi en l’absence d’une cellule-hôte. Les bactéries intracellulaires strictes sont difficiles à faire pousser en laboratoire et pour cette raison ne sont souvent pas détectées avec les techniques de culture utilisées habituellement pour le diagnostic. 

Globule blanc2 = cellule du sang faisant partie du système de défense du corps contre les microbes. On l’appelle aussi leucocyte.

Plaquettes3 = petites cellules sans noyau présentes dans le sang qui sont importantes pour la coagulation.

Anticorps4 = molécules produites par un type particulier de globules blancs suite à une infection ou à une vaccination. Ils reconnaissent les substances étrangères à l’organisme et contribuent à nous en protéger.

Défenses immunitaires5 = ensemble des mécanismes (anticorps, globules blancs,…) qui nous protègent des infections.

Antibiotique6 = médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.