Bartonella henselae est une bactérie intracellulaire1 facultative souvent présente dans la salive des chats domestiques. Ces derniers se la transmettent l’un à l’autre par l’intermédiaire des puces du chat (Ctenocephalides felis).

 

 

Les chats ne présentent aucun signe de maladie et peuvent être porteurs de la bactérie Bartonella henselae même s’ils sont propres et bien soignés.

Bartonella henselae est responsable de la « maladie des griffes du chat ». Cette bactérie est transmise à l’homme lors de griffure ou de morsure ou lors d’une piqûre de puces du chat. Occasionnellement elle peut être transmise par les chiens, les lapins ou encore les singes.

Les enfants sont les plus exposés, ils représentent 80% des personnes souffrant de cette maladie.

 

 

Infection sous surveillance

La maladie se manifeste en général par l’apparition d’un ganglion enflammé (grosseur) dans une région proche de la griffure ou de la piqûre de la puce, parfois accompagnée de fièvre et de maux de tête. Dans la plupart des cas, ce ganglion disparaît spontanément en 3 semaines environ et la prise d’antibiotiques2 n’est pas nécessaire.

 

Parfois le ganglion infecté ne guérit pas spontanément et l’infection se prolonge pendant plusieurs mois. Ces cas nécessitent un traitement par chirurgie ou/et par antibiotiques. Un traitement antibiotique est parfois aussi nécessaire lorsque l’atteinte est proche de l’œil.

 

En cas de griffures ou de morsures de chats

Ne prenez pas à la légère une griffure de chat même venant de votre animal préféré. Nettoyez et désinfectez la plaie puis faites un pansement avec une compresse stérile. Il n’est pas nécessaire de consulter un médecin sauf si la blessure est profonde ou devient chaude et douloureuse.
En cas de morsure de chat, le risque d’une infection grave est plus grand. Outre Bartonella henselae, d’autres bactéries plus dangereuses comme Pasteurella multocida peuvent être transmises par une morsure de chat et causer des infections sévères nécessitant un traitement antibiotique préventif.

 

 

Intracellulaire1 = se dit d’une bactérie qui pour survivre et se multiplier doit se trouver à l’intérieur d’une cellule. Il existe des bactéries intracellulaires strictes, qui ne peuvent pas se multiplier en dehors d’une cellule et des bactéries intracellulaires facultatives qui peuvent proliférer aussi en l’absence d’une cellule-hôte. Les bactéries intracellulaires strictes sont difficiles à faire pousser en laboratoire et pour cette raison ne sont souvent pas détectées avec les techniques de culture utilisées habituellement pour le diagnostic. 

Antibiotique2 = médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.