Nous savons que la grippe aviaire est transmise aux hommes par des oiseaux malades. Mais savez-vous que les animaux hébergent souvent des microbes qui ne leur causent pas de maladie mais qui sont dangereux pour notre santé ?

Comment les animaux nous transmettent-ils des microbes?

  • Par les griffures ou les morsures : même les chats propres et en bonne santé peuvent être porteurs des bactéries Bartonella henselae ou Pasteurella multocida et nous les transmettre. Et dans la gueule des chats et des chiens vit souvent la bactérie Capnocytophaga canimorsus dangereuse pour les personnes dont les défenses immunitaires1 sont affaiblies comme les jeunes enfants, les femmes enceintes, les greffés ou les malades sous chimiothérapie anti-cancéreuse.
  • Par l’air ou le vent qui peut véhiculer des poussières provenant des animaux et contenant des bactéries comme Coxiella burnetii ou Chlamydia psittaci.
  • Par la consommation d’aliments de provenance animale contaminés, comme le lait cru ou les œufs.

Des comportements à éviter

Différentes activités nous exposent aux microbes responsables des zoonoses2. Par exemple:

  • Taquiner ou énerver un chat. Pour se défendre, il pourrait mordre ou griffer.
  • S’approcher trop près de moutons ou de chèvres surtout si le vent souffle dans notre direction.
  • Dormir dans une bergerie ou tondre les moutons ou les chèvres sans masque de protection.
  • S’entourer de très nombreux oiseaux en les nourrissant par exemple.
  • Se tenir très près d’un oiseau ou d’un reptile, l’embrasser.

Pour résumer

Dans tous nos contacts avec les animaux, qu’ils soient en bonne santé ou malades, familiers ou exotiques, soyons raisonnables et conscients qu’il existe toujours un petit risque de transmission de microbes dangereux pour l’homme.

Les arthropodes3, comme les puces ou les tiques peuvent aussi transporter des maladies de l’animal à l’homme. La peste4 par exemple, si meurtrière au Moyen Âge, est causée par une bactérie (Yersinia pestis) qui passe du rat à l’homme par l’intermédiaire des puces. La peste existe encore de nos jours. Elle est endémique6 dans certains pays d’Afrique et des épidémies y surviennent parfois. Ce fut le cas en 2017 sur l’île de Madagascar, où plus de 200 personnes succombèrent à cette maladie.

Défenses immunitaires1 = ensemble des mécanismes (anticorps, globules blancs,…) qui nous protègent des infections.

Zoonose2 = maladie infectieuse transmise de l’animal à l’homme de manière directe ou indirecte.

Arthropode3 = petit animal aux pattes articulées dont le squelette externe est rigide ce qui l’oblige à évoluer par mues successives. Il existe plus d’un million et demi d’espèces différentes d’arthropodes. C’est le groupe animal le plus présent sur terre. Il regroupe insectes, arachnides (araignées, scorpions et acariens), crustacés et myriapodes (mille-pattes).

Peste4 = maladie causée par la bactérie Yersinia pestis. Plusieurs espèces de rongeurs peuvent être des reservoirs pour cette bactérie  par exemple les rats, mais aussi les écureuils. Les puces qui vivent sur ces rongeurs sont infectées par la bactérie et la transmettent aux hommes par leur piqûre. Depuis la découverte des antibiotiques5, la peste n’est plus aussi grave que dans le passé lorsqu’elle provoquait des épidémies très meurtrières.

Antibiotique5 = médicament permettant de tuer les bactéries ou au moins de stopper leur croissance. Les antibiotiques agissent sur les bactéries mais sont inefficaces pour traiter les maladies dues aux virus et aux parasites.

Endémique6 = se dit d’une maladie dont la présence est constante dans une zone géographique délimitée.